Moitié gauche: un rond blanc sur une texture bleue. Moitié droite: l’affiche du film. Le rugbyman rentre de face sur le terrain en tenant 2 enfants par les mains

« After » de Anna Todd

La littérature érotique pour adolescents, version 2.0 ?

Il y a peu, des lecteurs nous ont demandé des livres érotiques. L’équipe du CTEB, défendant le pluralisme et l’éclectisme de son catalogue, a souhaité répondre à cette légitime demande. Parmi les œuvres retenues et qui vous sont désormais accessibles en braille, il y a le best-seller « After », premier tome d’une saga littéraire prolifique et aux multiples fans qui dure depuis 2014. Une littérature dans l’air du temps, sensuelle et aphrodisiaque, qui veut séduire … nos adolescents ! Eh oui, le monde s’ouvre et désormais un ou une jeune aveugle peut avoir accès à une romance érotique au carrefour des styles entre « 50 nuances de Grey » et « Twilight ». Chers parents, Agnès qui a lu et transcrit le livre décortique pour vous ce nouveau genre.

« Comme personne n’avait l’air intéressé pour le transcrire, je l’ai pris. »

Après avoir terminé toutes les demandes de devis en cours, je commence le livre « After » sans arrière-pensée. Ce genre ne me dérange pas mais je ne cherche pas à en lire de moi-même. À l’époque de sa sortie, j’avais préparé les trois tomes du phénomène mondial « Cinquante nuances de Grey ». Peut-être qu’en lisant le résumé de « After », j’ai eu peur de lire une pâle copie ? Issue du courant de la « fanfiction* », cette histoire d’amour érotique pour ado est bien plus soft.

Je commence et je découvre les personnages.

Theresa dite Tessa, jeune femme prude et intello débarque à l’université. Haldrin, jeune homme tatoué, ténébreux et sexy joue le rôle du bad boy inaccessible, mystérieux et donc … attachant et attirant ! L’écriture se délie dans un style assez plaisant, accessible, entraînant même ! Je suis surprise… Je me rends compte que plus j’avance dans le livre, plus je veux savoir ce qui va arriver aux personnages. J’ai hâte d’enchaîner les chapitres … Je rêve ! Je me suis laissé prendre par le fil de l’histoire comme un fil à la patte … Moi ?

Un genre faussement naïf.

Les a priori de ne trouver qu’une romance « sexualisée » et aux poncifs américains enfin passés, ce livre vous entraine à votre insu. Ce livre pour ado décrit les premiers émois d’une idylle contre nature. Les corps et les premières relations sexuelles sont décrits avec clarté et réalisme, les réactions face au désir naissant vous invitent. Le ressenti de la première fois pour une jeune fille, la perte de sa virginité, la réciprocité des sentiments, le mélange des genres, la différence, le jugement des autres, les amours compliqués, les relations familiales, le mensonge, etc … sont autant de thèmes abordés en sous-couche de ce qui pourrait ne rester qu’une histoire à l’eau de rose comme chaque génération d’adolescents aime à se nourrir. Mais ces thèmes ne sont pas éludés. Et puisque cela parle à tout le monde, c’est par là que le lecteur s’identifie et se glisse sensuellement, comme aspiré, entre les vies et les corps de Tessa et Hardin. L’auteure décrit parfaitement tout, notamment les sentiments et les dilemmes que ressent l’héroïne dans cette relation impossible aux scènes d’amour nombreuses. Car Tessa est sérieuse, sagement puritaine et tournée vers la construction méthodique de sa vie, qu’un amoureux adorable et attentionné à ses côtés ne remet surtout pas en cause. Hardin est provocateur, instinctif, libre et torturé. Les mots de la jeune Anna Todd sont bien trouvés, fluides, ni trop complexes, ni trop simples. Elle réussit à décrire des émotions compliquées, comme celles de l’attraction physique. Il y a une période de notre jeunesse où ça tourneboule, où ça peut être compliqué, où on se sent parfois seul(e) au monde, … une phase où grandir ou rester tel quel se pose …

En lisant After à 44 ans, j’ai eu l’impression de lire une histoire d’« Harlequin » 2.0. Une lecture qui comporte son lot de clichés certes, mais qui est étrangement addictive. J’ai aimé découvrir l’univers de Tessa et Hardin. Un peu prévisibles, ils m’ont parfois agacé, parfois charmé, et les bienfaits de la lecture furent au rendez-vous : le plaisir et la sensation d’échapper à la réalité ! Je pense que l’auteure a un talent d’écrivain indéniable car ce n’est pas donné à tout le monde de réussir à captiver ses lecteurs jusqu’à la dernière page et à rendre le final assez piquant pour nous donner envie de lire le tome 2 !

Agnès Cappelletto, transcriptrice au CTEB

Liens et ressources :

Commander After tome 1 en braille intégral ou abrégé, livraison gratuite : https://www.cteb.fr/librairie/nouveautes/after/

*Fanfiction : une fanfiction, ou fanfic , est un récit que certains fans écrivent pour prolonger, amender ou même totalement transformer un produit médiatique qu’ils affectionnent, qu’il s’agisse d’un roman, d’un manga, d’une série télévisée, d’un film, d’un jeu vidéo . Une fanfiction reprend, en les développant différemment, les thèmes classiques du scénario d’origine, le « canon ». Elle peut continuer l’histoire (« suite »), en dévoiler l’origine (« prequel ») ou encore « combler les béances du scénario ». Écrire une fanfiction permet au lecteur ou au spectateur de mettre en scène ce qu’il aurait souhaité trouver dans l’œuvre d’origine. Les fanfictions sont souvent centrées sur les personnages : elles explorent en profondeur leur psychologie, mettent en scène les relations qu’ils entretiennent entre eux, ajoutent ou approfondissent des romances, mettent en valeur des personnages secondaires, introduisent de nouveaux personnages dans la trame. La liberté de publication, l’anonymat possible, l’écriture à plusieurs ou disruptive et l’absence de recherche de profit permettent de traiter de thèmes qui empêcheraient l’histoire de correspondre à un créneau commercial défini ou qui seraient impropres pour une œuvre destinée à un grand nombre ou à un jeune public.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fanfiction

Anna Todd :

La jeune Anna Todd assise de face derrière une table, les mains sur ses livres empilés.En 2013, Anna Todd a écrit After sur son smartphone et l’a publié sur le réseau communautaire Wattpad. Le texte sera téléchargé plus d’un milliard de fois. L’histoire est devenue célèbre lorsqu’il a été annoncé que l’auteure s’était inspirée des One Direction pour créer les personnages et dont elle était fan. Le roman, une fanfiction, est lui-même comparé à la saga Twilight. En 2015, le livre devient un best-seller dans le monde entier (traduits en 30 langues différentes et N° 1 des ventes en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne).