Culture et accessibilité: mise en pratique!

Réalisation de tables d’orientation pour les bords de Garonne …

Saviez-vous que certains poissons migrent ? Saviez-vous que certains d’entre eux ont adopté notre ville de Toulouse ? Se cultiver et cultiver l’accessibilité pour les malvoyants et non-voyants, c’est un des leitmotivs du CTEB. Et il se traduit en pratique aussi … Des tables d’orientation pour les bords de Garonne en collaboration avec Léa Chaumel.
Léa étudie aux Beaux-Arts de Toulouse en design graphique. Sa discipline se pense trop souvent uniquement en termes visuels. Ça manque de relief pour elle, ça manque de réunir les gens, de combler cet élan naturel de curiosité qu’ont toutes les personnes à se cultiver, à apprendre pour dépasser les épreuves, pour être dans la vie. A l’occasion d’un projet de fin d’année, Léa répond à son envie de découverte du braille et se lance dans un design aussi graphique que tactile, pour le plus grand bonheur des personnes déficientes visuelles toulousaines.
Le projet « Les poissons migrateurs en bords de Garonne » attend commande.
8 tables d’orientation sur les poissons migrateurs pensées pour suivre les méandres de la Garonne, de l’Espace EDF Bazacle jusqu’au jardin Raymond VI, en passant par l’écluse Saint-Michel. Ces « articles en plein air » formeraient une exposition itinérante sur les rives de la ville rose pour réunir curiosité, science, graphisme et accessibilité. Ergonomiques, didactiques, peu encombrantes, ces tables sont inspirées du travail du japonais Kosuke Takahashi (http://brailleneue.com) sur le braille en surimpression sur les caractères de l’alphabet pour qu’ils prennent tous le même espace. Le gain de place dans ce genre de proposition dédiées à l’espace public est un critère de « faisabilité » primordial. Sur une police monochasse (où toutes les lettres gardent la même largeur maximum comme en braille), les textes, dessins et schémas de Léa Chaumel sont venus s’ériger avec les moyens techniques du CTEB. Après un stage de 2 semaines chez nous, la jeune artiste a pu se faire accompagner et utiliser la technologie en relief d’impression UV sur plexiglas. Ce projet est relayé par un site accessible lui aussi. Grâce à un QRcode présent sur les tables et à scanner via son téléphone portable, l’utilisateur est renvoyé sur des pages d’informations complémentaires sur le poisson migrateur concerné. Retrouvez sur ce site beau à voir comme à naviguer : un glossaire, une carte interactive et plus de détails sur la vie migratoire aquatique de la ville rose. http://webdg.isdat.fr/lespoissonsmigrateursdelagaronne_leachaumel/index.html   Un projet qui lui aura valu les félicitations du jury et qui, s’il était retenu par EDF Bazacle ou Toulouse Métropole, permettrait au plus grand nombre des déambulations instructives au fil de l’eau… A suivre…

Denis Guérin

Merci à Léa Chaumel, étudiante en 4ième année des Beaux-Arts de Toulouse.