On se rencontre ?

photo mur inscription "Braillez"_artiste The Blind

Visite de l’artiste The Blind au CTEB.

27/02/2020 | Actualités

L’artiste The Blind

On l’a rencontré, on l’a apprécié, … on vous en parle.

The blind est passé nous voir. De son vrai nom Jean-Charles Souliman, cet artiste voyant nantais, de passage à Toulouse, a poussé la porte du CTEB un bel après-midi de vendredi. Toujours mieux comprendre les métiers du braille, rester au contact de ses technologies, chercher l’inspiration… vous vous en doutez… lui et nous, on a bien braillé !

2 jeunes hommes collent des demi-sphères sur un mur.

Graffeur libre et donc par définition hors la loi, The Blind fait « cloquer » depuis 2004 des murs du monde entier avec des messages en braille et en relief. Des demi-sphères collées sur les façades urbaines interpellent les yeux des uns et les mains des autres. Un street-art tactile, interrogatif, provocateur, militant où l’ironie et l’humour côtoient dénonciation et tendresse.

 

Sous le Leitmotiv « Touche l’art et l’art te touchera », l’artiste sort l’écriture braille de sa boîte noire et la met en plein jour, couplant édifices et inscriptions. Dans le tunnel d’un métro, dans les catacombes de Paris, sur le Palais de justice de Nantes, au Sénégal, à New-York ou à Venise, les inscriptions de ses débuts résonnent : « pas vu, pas pris », « broyer du noir », « Love is blind », etc.

Avez-vous retrouvé les duos qui composent chaque œuvre finale ?

Une femme lit le relief braille superposé sur l'inscription "Arrêtez de voir les choses en noir".« Les comprendre nécessite des clés de lecture que voyants et non-voyants doivent s’échanger pour appréhender cet art en 3 dimensions ». Une seule solution : se réunir pour les déchiffrer et se parler, être curieux de ce (ou ceux) que l’on ne comprend pas. Les uns voient le lieu et son contexte, les autres lisent à pleines mains sa légende pour en avoir le sens. Le tout fait l’œuvre.

 

Ces graffitis pour aveugles imposent la notion d’accessibilité, questionnent immédiatement celle de l’art et par extension celle de la culture. Une question qui nous anime chaque jour au CTEB…

 

Photos, vidéos, façons de faire et contacts sur :

Facebook: https://www.facebook.com/yarienavoir/

e-mail: laveugletavu@gmail.com