Moitié gauche: un rond blanc sur une texture bleue. Moitié droite: l’affiche du film. Le rugbyman rentre de face sur le terrain en tenant 2 enfants par les mains

Un jeu coquin : interview d’Alixe Moujeard

des Éditions Désclic

 

C’est lors de la conférence « Sous la couette du handicap » dédiée à la santé sexuelle et au handicap et organisée par les Éditions Désclic en avril 2021 que je découvre sa fondatrice Alixe Moujeard et le projet du Jeu Qap. Alixe se présente et présente ce projet qui est en soi une première réponse à cette défense de l’accès à la littéracie qu’évoque le sexologue François Crochon au début de ce dossier (lien vers l’article) . C’est-à-dire accéder puis comprendre aisément une base informative sur la santé sexuelle afin d’évaluer et d’appliquer ensuite cette information. Enfin, pouvoir porter des jugements éclairés, prendre des décisions intègres, et pouvoir à son tour répercuter des idées de tolérance, de mixité et … d’humour ! Car le jeu et le rire sont des cartes à jouer essentielles pour décomplexer, libérer de la peur de l’inconnu et rapprocher. Handicap et sexualité : on s’en joue !

 

 

L’interview d’Alixe Moujeard.

 

Bonjour Alixe.

Question 1. Pouvez-vous nous présenter tout cela ?

-Je suis la fondatrice des Éditions Désclic, une startup normande qui crée et développe des outils ludiques et pédagogiques à destination de tous et toutes, et des acteurs de l’éducation, de la santé et du social. Notre objectif : changer les comportements et favoriser les remises en question (créer des dé-s-clics !) sur les thématiques de société et de santé publique. Comment ? En utilisant une méthodologie collaborative, expérientielle et ludique. Site internet : https://www.editions-desclic.fr/

Le logo du jeu QapL’un de nos projets : un jeu de société pour parler, sensibiliser et visibiliser, promouvoir la santé sexuelle de tous, et de ceux et celles qui ont un handicap quel qu’il soit ! Notre première grande étape a été un succès, l’événement « Santé sexuelle : sous la couette des handicaps ».

 

 

2. Quels sont les objectifs de ce nouveau jeu Qap en cours de développement ?

Qap aura pour 1er objectif de promouvoir une santé sexuelle pour tous et toute !

-Créer des espaces d’échanges pour rendre visible, déconstruire les préjugés, et favoriser l’empowerment.

-Rendre accessibles à tous et toutes l’information et les dispositifs de droit commun.

-Permettre de penser les enjeux spécifiques et visibiliser les leviers existants.

 

3. Quel est le concept du jeu ?

-Qap s’inspirera de notre premier jeu : l’escape game SéduQ ! C’est un jeu de simulation et d’expérimentation avec des cartes à jouer, où vous serez projeté dans la peau d’un personnage (au choix !) pour tenter de séduire et de conclure avec un autre personnage. Rigolades et réflexions garanties.

Une belle femme dans une nuée de carte à jouer vous défi..

 

4. À qui sera-t-il ’il destiné en particulier ? Comment allez-vous organiser sa diffusion pour ceux qui veulent y jouer ?

-Qap sera un jeu pour tout le monde ! Confronté ou non au handicap, quel que soit le handicap, du côté des individus comme des associations : tout le monde aura le droit à sa sensibilisation.

 

5. La philosophie des éditions Désclic est de toujours développer des idées en faisant participer dès le début de la conception les utilisateurs finaux , logiquement les plus à même de dire et de remplir leurs besoins. Comme ce jeu est pour tout le monde, vous allez inclure tout le monde au développement ?

-Complètement ! Nous venons de terminer la première phase de ce projet : la « co-problématisation ». C’est-à-dire l’étape où on a sollicité le plus grand nombre (près de 500 personnes, toutes différentes !) pour repérer les enjeux, besoins, freins, et leviers à la croiser des sexualités et des handicaps. En avril, nous avons organisé une importante conférence participative en ligne sur ces thèmes, ce qui a créé de très riches échanges entre personnes en situation de handicap, professionnels de la santé sexuelle ou du monde du handicap, familles / amis, et grand public.

 

 

6. Après avoir écrit la mécanique du jeu, Les éditions Désclic vont réunir des utilisateurs potentiels en situation de handicap lors d’atelier de création de jeu sur Caen pour écrire le contenu c’est bien cela ? En quoi vont consister ces ateliers ?

-À partir du mois de juin, nous allons organiser des ateliers de co-création du jeu Qap à Caen. 30 personnes –encore une fois toutes différentes puisque ça nous tient vraiment à cœur– seront invitées à inventer des dialogues, des situations de vies, des challenges… qui seront présents dans le jeu ! L’objectif : créer des scénarios réalistes qui soulèvent de vraies questions pour créer des débats. Oui, nous avons du pain sur la planche, mais c’est le jeu pour créer un outil efficace et impactant, tout en passant des bons moments !

De profil, une tablée de personnes s'agitent et cherchent lors d'un atelier.

 

7. Ensuite, des phases de test pendant lesquelles le jeu sera confié à des personnes choisies pour leur diversité sont même prévues. Vous cherchez à cet effet à rentrer en contact avec des déficients visuels. Qui peut venir vous aider, comment et suivant quelles modalités ?

-Inscrivez-vous à nos ateliers : nous avons besoin de vous ! Créer un jeu qui permette de réfléchir aux enjeux de la santé sexuelle lorsque on a une déficience visuelle c’est un réel objectif, mais créer un outil accessible aussi ! Comment ? En passant par notre site internet juste ici :

https://www.editions-desclic.fr/seduqinclusion

Ou par téléphone aux Éditions Désclic.

 

8. Lors de votre conférence du 14.04.2021 joliment intitulée « Sous la couette des handicaps », des particuliers et des spécialistes de tous horizons professionnels ont pu échanger leur regard et constat sur le handicap et la « santé sexuelle ». Ce dernier terme, assez récent, indique donc que l’activité sexuelle est désormais reconnue comme un critère de bonne santé. Elle veut donc sortir d’un tabou et revendiquer ses bienfaits. Mais à contrario et pour se faire, la sexualité se doit d’être « saine », c’est-à-dire non traumatique. Suite à cette conférence, mais aussi à votre avis, quels sont les plus gros freins actuellement à cette santé sexuelle en France ?

-Les enjeux sont nombreux… mais j’ai envie d’en souligner deux :

L’égalité. Les normes sociales et les discriminations de s’arrêtes pas aux portes de nos chambres à coucher. Les violences non plus d’ailleurs. L’égalité homme-femme dans l’intime est un bon exemple (malheureusement parmi d’autres !) : le début d’un rapport sexuel est souvent marqué par une érection masculine, la fin du rapport par une éjaculation, et on joue toujours à où est le Clitoris.

Le manque d’informations. Qui utilise le mot vulve ? Qui sait vraiment ce qu’est une fracture du pénis (pas de panique, personne ne mettra de plâtre) ? Vous saviez qu’une IST se transmettait aussi lors des rapports buccaux ? Bref. Pour prendre de bonnes décisions pour soi et pour les autres, il vaut mieux être informé.

1 femme et 1 homme en buste. Nus, ils ont les mains sur les yeux.

 

9. Puisque vous en êtes un par la pédagogie et la formation, quels sont les leviers possibles pour les prochaines années ?

-Parler, échanger, débattre, informer. De l’éducation sexuelle à la formation des professionnel-les de l’accompagnement, en passant par la communication avec ses partenaires, libérer la parole est fondamentale et produit déjà ses effets.

 

10. Puisque ce dossier est sur la sexualité et son changement de paradigme : le mot de la fin pour les personnes aveugles et malvoyantes qui veulent accéder à plus de plaisir et d’expériences ?

-En matière de vie amoureuse et sexuelle, les possibles sont infinis. Si quelques choses vous tentent, ne vous mettez pas de barrières et percutez celles que l’on vous impose.

La sexualité c’est cool. Si ce n’est pas cool, ce n’est pas du sexe. C’est la devise de notre jeu SéduQ et on peut parier que ce sera aussi celle de Qap. Si vous vivez ou avez vécu une expérience qui vous a dérangée, sachez que beaucoup de professionnel-les géniaux sont à votre écoute pour vous accompagner.

Le slogan "you are you" en lettres colorées

Merci Alixe et bon vent au jeu Qap !

Crédits photos : Ben White, Editions Désclic, Cleyton Ewerton, Product School, Stefan Moertl, Unspash.

.

 

 

Ressources sur le même sujet :

-Différents jeux de société sur la sexualité, le féminisme, le consentement : pour les institutions, les centres d’accueil, d’enseignement et de travail, les lieux d’échanges sur les agressions sexuelles, pour les particuliers …

https://www.lesinrocks.com/cheek/consentement-vulve-desir-9-jeux-de-societe-feministes-a-faire-decouvrir-145031-05-03-2020/

-Un article pour en savoir plus sur le jeu SéduQ version 2020 :

https://www.50-50magazine.fr/2020/03/31/seduq-le-jeu-qui-revolutionne-leducation-a-la-sexualite/

 

 

 

Partager ce contenu sur les réseaux :